Finances de la ville : cherchez l'erreur...

Chiffres relevé dans l’article de La Renaissance du 3 février 2017, page 8 :

La Ville va recourir à l'emprunt et ne pas augmenter ses impôts en 2017

 

Les finances de Bayeux :

         - Capacité d’autofinancement 2016 : 503.000 €

         - Objectif 2017 : ne pas descendre en dessous de 500.000 €

         - Moyenne annuelle des investissements entre 2013 et 2016 : 3.000.000 €

 

Soit un déficit annuel programmé de 2.500.000 €, encouragé par le grand maître de l’opposition municipale et des finances, monsieur Jean-Marie Séronie.

 

La tenue des promesses de campagne

Des millions d’euros de déficit creusé consciencieusement par monsieur l’honnête et probe maire de Bayeux Patrick Gomont, secondé par son fidèle adjoint aux finances Jean-Marc Delorme.

Patrick Gomont s’en allant en 2018, il se dépêche de dépenser l’argent des Bayeusains, et même celui de leurs enfants, voire de leurs petits-enfants. Budget bien sûr voté par les petits soldats de la mairie, le petit doigt sur la couture du pantalon. Comme cela, le maire suivant sera pieds et poings liés et n’aura plus aucune capacité d’appliquer sa politique, les engagements du précédent maire ayant mis les finances de la ville à zéro pour un bon moment.

 

Heureusement que La Renaissance précise, certainement en répétant fidèlement ce que le maire a fièrement proclamé devant un parterre de journaleux admiratifs : « Malgré tout, les finances restent saines ».

 

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0